Revenir en hautAller en bas
meteo

ON EMMERDE PAS LES HANDICAPÉS ! [Tanja ♥]

 :: L'Academie :: Dortoirs :: Salon Commun Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 10 Nov - 22:58

ON EMMERDE PAS LES HANDICAPÉS !

ft. Tanja
667 mots


Ce serait une grosse blague si je vous disais que je suis contre la violence pas vrai ? Ben ouai, c'est une grosse blague. Je suis pas contre la violence. Autant verbale que physique. Faut bien montrer aux autres qu'on est pas des victimes pas vrai ? Beh voilà. Je suis pour la violence. Si quelqu'un veut emmerder quelqu'un, il le fait. Et ce quelqu'un peut violenter son ravisseur si ce quelqu'un le veut. Et puis de toute façon, qui voudrait s'interposer entre des nouilles qui se cherchent ? Voilà, c'était pour la petite intro.
J'étais simplement en train de me balader dans les établissements, pendant mes heures libres, pour prendre des photos de tout ce que je pouvais trouver intéressant. Ça me permettait de me calmer quand j'en avais marre de quelque chose, ou quand je m'ennuyais. Tiens, le douchebag du lycée est en train de draguer des collégiennes, pouf une photo. Oh tiens, les deux pétasses du réfectoire qui emmerdent tout le monde se tapent dessus, pouf photo. Je me sentais supérieurement puissante à toutes ces personnes. De loin, je les observais, comme une déesse qui observe ses pions. Oui je fais trop la meuf. Non je ne suis pas du tout modeste. C'est juste qu'il faut me comprendre. Tout ce qui pouvait mettre la scolarité des autres en danger était maintenant entre mes mains, et c'était plutôt rigolo.

Je me dirigeais vers le salon commun, exténuée de ne trouver que des trucs pas intéressants en soit, en soupirant. Crawl était quant à lui à la maison. Je ne pouvais même pas me distraire en l'énervant. Et puis même s'il avait été là et qu'il m'avait aider à me défouler un peu, je me serais ennuyée au bout d'un moment. Mais quelque chose m'arracha soudainement de mes réflexions. A ma grande surprise, ce fut une fille. Une magnifique fille. J'ouvrais grand les yeux, puis secouais la tête. Je crois l'avoir déjà vue, ou alors j'ai déjà entendue parler d'elle. Je grommelais légèrement, attrapant mon appareil et en zoomant minutieusement vers elle. J'étais un peu cachée dans un coin pour ne pas la perturber, pour ne pas qu'elle me voit. Imaginez, quelqu'un de creepy en train de vous prendre en photo. Et puis, elle était en train de jouer à un jeu sur un des pc du salon. Je zoomais un peu plus pour pouvoir voir sur quoi elle s'amusait. League of Legends, sérieusement..?
Je souriais légèrement, et posa lentement mon doigt sur le déclencheur. Petit problème, au moment d'appuyer, trois abrutis allèrent vers elle. Je ne sais pas exactement ce qu'il se passait, et je n'entendais pas très bien. En tout cas, ils avaient pas l'air très happy. Je m'approchais un peu, tentant de savoir ce qu'ils avaient après elle.
Oh for fucking god sake. J'enlevais mon sourire d'un coup. Oui, je savais qui elle était, et non je n'avais pas remarquer avant. Beaucoup de personnes parlaient d'elle tout simplement par ce que cette fille est sourde. Et ces abrutis ne le remarquent pas. Et ils la font chier.
Je m'avançais encore plus, me demandant si mon intervention de grincheuse était nécessaire ou pas. Apparemment non, vu qu'elle s'était retournée pour sûrement leur gueuler dessus. Je soupirais de soulagement et commençais à m'en allez quand les mecs devenaient un peu plus relous. Je me décidais enfin d'allez à côté d'eux et attrapais l'oreille d'un des méchants monsieurs.


-On emmerde pas les handicapés, jesus fucking criminy.

Je lui tenais toujours l'oreille, et la tirais vers mon visage pour le regarder de plus près, puis tournais mes yeux vers la jeune fille avec mon plus grand des sourires. Ouai bon j'ai jamais aidée personne, je sais pas trop comment ça se passe.

Ornithorynque Sarcastique ♠
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Nov - 15:21


clicliclic
Les bruits frénétiques de son doigt s'acharnant sur la souris emplissent la pièce, comme les petits battements d'un cœur agité qui lutte pour survivre.
clicliclic
Petit son aigu qu'elle est incapable de percevoir, mais même si elle le pouvait, je suis sûr qu'elle n'y ferait pas attention.
cliclicli
Son regard bleu rivé sur son écran, ses petits sourcils froncés dans une moue concentrée. Sa mâchoire serrée dessine un léger rictus sur son visage. Sa tension est palpable alors que les bonshommes colorés s'agitent sur son écran. Je vois ses doigts se crisper légèrement sur sa souris, je sens ses muscles se tendre et dans un râle de rage, elle se jette en arrière, faisant osciller sa chaise, le petit objet qu'elle tenait dans sa main atterrissant sur le bureau dans un bruit mat.


* Bah alors, faut pas rager comme ça eheheh ! *
" Je ne rage pas ! "


Je lance un regard noir à Nils qui me rend un sourire moqueur. Lové sur mes genoux, il a eu l'air de suivre la partie depuis le début. Il trouve toujours ça futile que je m'énerve sur un jeu et aime bien me charrier sur le sujet. Je lui grimace et repends ma souris en main, me préparant à me relancer dans la partie. Le décompte se termine et je recommence à cliquer frénétiquement. Je sens le raton s'étirer et s'installer un peu plus confortablement, puis ne fais plus attention à rien. Comme si j'étais dans une bulle, ma bulle, que le monde autour n'existait plus. Plus que moi, Nils et mon jeu. Je dois reconnaître que ma surdité y est aussi pour quelque chose, ne pas entendre les autres aide à s'en isoler.

La partie bat de son pleins, mon équipe a repris le dessus sur l'autre, je frôle le pentakill quand un petit * Oh non... * dans ma tête me perturbe. Je râle intérieurement, me faisant envoyé au tapis et me mords la lèvre. Je préfère me taire que de déverser ma rage sur Nils et ne cherche même pas à comprendre la raison de sa plainte jusqu'à ce que je sente une main tapoter mon épaule.

* C'est qui ?
- Deux Wesh qui s'énervent parce que tu les ignores..
- Bordel... Réagis pas, tu sais que ça part p..
- Plus vite qu'un puceau précoce, je sais... *


Je lui accorde un petit sourire amusé alors que les dernières secondes avant ma résurrection dans le jeu s'égrainent. Allez, allez, plus vite, mon équipe à besoin de moi ! Je sens la main se presser avec insistance sur mon épaule, tout comme je presse ma souris. Mon cerveau bouillonne, réfléchissant à la stratégie que je vais adopter. Cinq, il ne nous reste que trois tours à leur prendre. Quatre, il faut que je me méfie de leur jungler, il a une dent contre moi. Trois, l'une des tours tombent, plus que deux ! Deux, allez allez allez ! Un ! Je sens la main sur mon épaule m'arracher à mon clavier, me forçant à me lever. Je suis bien trop surprise pour avoir l'air en colère, il me faut quelques brèves secondes pour me reprendre, avant de râler.

" C'est pas trop le moment, je suis en pleine game là"

Ils ont l'air franchement mécontents, leurs lèvres s'agitent rapidement, je ne comprends pas ce qu'ils disent, mais leurs sourcils son froncé. Nils, qui a glissé de mes genoux, grogne un peu, entouré par leurs esprits. Je sens bien qu'il se retient de leur sauter dessus et que ce n'est pas trop le moment de lui demander de l'aide pour une traduction. Mais je m'en fous de ce qu'ils veulent, tout ce qui importe là, c'est ma partie. Je jette un coup d'œil en arrière pour regarder mon écran et je souris en constatant qu'on a gagné la partie. J'aurais bien aimé être là, mais ce qui compte, c'est le résultat. Je crois que mon sourire et mon inattention les ont encore plus agacés, car ils se mettent à me secouer un peu.

Mon visage se ferme et mes joues se gonflent. J'aimerais juste ranger mes affaires et partir en les ignorant, mais ils m'en empêchent. Je réfléchis rapidement à ce que je pourrais faire lorsqu'une espèce de réponse divine à mes supplications silencieuses se manifeste. Une fille plus grande que moi, aux cheveux bruns qui flottent légèrement au-dessus de ses épaules attrape l'un des garçons par l'oreille et semble le réprimander. Elle doit être assez autoritaire pour qu'il ne proteste pas... Je sens Nils grimper le long de mon dos et se percher sur ma tête alors que l'inconnue se retourne et me regarde avec un sourire satisfait. Elle se prend pour une super-héroïne ? Elle se la pète un peu non ? Mais bon, je dois avouer qu'elle est un peu classe quand même. Je hoche la tête en guise de remerciement et me retourne le temps d'arrêter l'ordinateur et de ranger mes affaires. Lorsque je me retourne, les wesh sont en train de partir, proférant des menaces en l'air.

* Tu pourrais la remercier quand même !
- Ah oui, c'est vrai... *
" Euw... Merci. "
* Soit plus loquace enfin ! Tu ne te feras jamais d'amis sinon !*


Je soupire brièvement et suis donc les conseils de mon esprit.

" Ils sont paticulièrement relou, faudra que tu m'aprennes à les faire fuir. "
* Eh pas mal ! Tu vois quand tu veux ! Maintenant présente toi ! Et présent moi bien sur aussi, je suis sûre qu'elle craque déjà trop sur ma bouille !
- Abuse pas. *


Je réprimes un petit rire en levant les yeux pour regarder Nils avant de reporter mon attention sur ma sauveuse :

" Je m'appelle Tanja Norell et lui c'est Nils !
- Salut ! "

On emmerde pas les handicapés
Fondatrice Chiante ♥
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 25
Localisation : Dans sa chambre
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Nov - 16:56

ON EMMERDE PAS LES HANDICAPÉS !

ft. Tanja
621 mots


Elle hocha simplement la tête, ce qui me fit faire une grimace d'incompréhension, tandis que mon cerveau bouillonnait petit à petit de légère colère. Je n'avais jamais aider personne avant, vu que personne ne m'a jamais aider neither à vrai dire. Ouai souvenirs d'une super enfance. Mais là le simple fait que j'ai un remerciement aussi pourrit après que j'ai fais comprendre à ces abrutis de lui foutre la paix, ça ne me donne pas envie de gâcher mon temps à nouveau pour une soit disant "bonne cause". Je l'examinais de bas en haut, bouche entre-ouverte, toujours avec cet air de "mais, mais..." tout en la fixant se retourner pour ranger ses affaires, je suppose. Je tourne ma tête vers les garçons, en lui lâchant l'oreille et changeant mon expression, le regard noir. J'aurais bien aimer lui botter le cul avant qu'il ne parte mais la demoiselle se dirigea de nouveau en ma direction. J'enlevais ma mine d'enfant capricieux pour ne pas paraître comme une peste ou quoi. Un minimum de bon paraître nom de diou !

-Euw... Merci.

De rien. Pensais-je encore et encore, un peu perdue. Mais étrangement, aucuns mots ne sortirent de ma bouche comme je l'aurais voulue. J'étais seulement sur le cul que cette fille puisse parler malgré le fait qu'elle n'entende pas. Rigolo. Je n'avais jamais rencontrer de sourds dans ma vie, alors je ne savais pas qu'ils pouvaient parler aussi bien. Peut être qu'ils ne sont pas tous pareils, ou peut être que- oh mon DIEU SON ESPRIT. J'ouvrais de grands yeux tout pétillants et affichais un grand sourire de petite fille admirative. CETTE CHOSE EST ADORABLE.

-Ils sont particulièrement relou, faudra que tu m'aprennes à les faire fuir.

Mes yeux se détournèrent de la boule de poils pour observer la jeune demoiselle, qui n'était pas des plus désagréables non plus. Ouai je sais j'abuse ça va, c'est pas de ma faute, j'adore observer les gens un peu bizarrement. Je croisais ensuite mes bras, enlevant légèrement mon sourire, en fronçant un sourcil. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me tape la discute. Moi, éternelle solitaire à qui personne n'avait envie de parler, allait blablater avec une fille malentendante. Vous sentez la mal aisance ? Hein ? Vous la sentez ?
Elle rigola légèrement envers son machin avant de revenir vers moi.

-Je m'appelle Tanja Norell et lui c'est Nils !
-Salut !

-Stanley Akay.. Mais eh appelles moi Stany.


J'étais un peu méfiante tout de même, c'est pas tous les jours que quelqu'un était agréable avec moi. La dernière fois, j'avais genre 8 ans, et c'était des petites pestes. Elles essayaient de faire copine-copine pour me poser pleins de questions chelous, et en me posant pleins de questions tout court en fait. Et pas des questions normales que des gens normaux poseraient à d'autres gens normaux. Du genre "mais t'es une fille ou un garçon ?" Les deux, bitch. "Ma maman m'a dit de ne pas parler avec toi par ce que tu n'es qu'un sale pervers !" C'est bien, c'est pas comme si j'avais envie de te parler anyway. Bon, tant que l'interlocutrice devant moi ne me pose pas de questions gênantes, ça devrait allez, je suppose. Je peux bien essayer de connaître un peu mieux quelqu'un... Ouai j'le sens un peu mal, je suis pas dans le social moi.

-Pour les faire fuir faut simplement montrer que t'es plus forte qu'eux. Ou alors faut être différent. Les gens ont peur de la différence. M'enfin tu devrais le savoir, ça. Je grommelais légèrement, puis ouvrait grands mes yeux en soufflant. Pardon, pardon, je parle trop parfois.

Ornithorynque Sarcastique ♠
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Nov - 14:00


Je vois ses lèvres s'agiter, mais je ne l'entends pas. Je ne sais pas si le fait d'être sourde est une malédiction ou une bénédiction... Je n'ai jamais vraiment tranché, c'est juste un fait. C'est agréable d'être enfermée dans sa bulle de silence ou la seule chose qui compte sont mes rêves, mes pensées et mon Nils. Mais dés que je me confronte au monde extérieur, ça devient un vrai fardeau. Entre ceux qui ne comprennent pas, ceux qui comprennent trop bien, ceux qui sont maladroit, ceux qui ont pitié, ceux qui veulent en profiter... C'est peut-être pour ça que je passe la plupart de mon temps dans cette bulle qui me tient à l'écart des autres et des problèmes qui peuvent engendrer. Pas que je les déteste, pas que je ne les aime pas, mais je m'en fous. Ils ne sont que des marionnettes animés que je vois, mais que je n'entends pas, comme s'ils étaient sur un plan encore plus éloignés du mien que Nils.

Son regard oscille légèrement entre Nils et moi, comme si elle ne savait pas vraiment auquel des deux, elle devait s'adresser, ou alors je me fais des idées. Peut-être qu'en effet, elle trouve juste qu'il est mignon, perché sur ma tête, ses moustaches s'agitant au bout de son petit museau pointu.

*Elle te dit de l'appeler Stany.
- C'est un peu familier non ?
- Tu ne devrais pas t'en soucier.
-Hm...*


Ses lèvres s'activent encore. J'ai l'impression d'être bizarre à la fixer comme ça, en silence. On dirait ces mecs chiant qui matent les filles sans vraiment les écouter parler. Mais peut-être que j'ai juste cette impression simplement parce que je ne l'entends pas. Je capte quelques mots en lisant sur ses lèvres, mais rien de très cohérent. Je ne suis pas non plus très concentrée et je compte peut-être un peu trop sur Nils pour faire le porte-parole.

* Nils ?
- Ah euw, ouais. En gros elle te dit de poser tes couilles sur la table et elle s'excuse de trop parler.
- Mes couilles ?
- Ouais, tes couilles mentale ! *


Je le regarde un peu surprise, les joues légèrement empourprées par cette idée saugrenue. Il peut en déballer des conneries à la seconde celui-là aussi. Je reste silencieuse plusieurs secondes, plongées dans mes pensées, me demandant comment je pourrais sortir mes "couilles mentale", m'imaginant des scènes absurdes qui me font tantôt sourire, tantôt grimacer jusqu'à ce que Nils me rappelle à l'ordre en tapotant mon front.

* Allô Tanja, ici la terre ! *
" Ah pardon !
- Excuse-là Stany, elle est souvent dans les nuages.
- Si.. Hm.. Si tu as l'impression de trop parler c'est peut-être qu'habituellement tu ne parles pas assez... "
* Oh ! Bien trouvé ! *


Je me gratte l'arrière de la tête un peu gênée avant de lancer un coup d'œil circulaire à la pièce animée. Des poufs sont disposés dans un coin de la pièce, à côté d'une grande fenêtre ouverte qui lance entrée un courant d'air apaisant. Avec un mouvement de tête vers le lieu, je lui propose :

" On va s'asseoir ? "

On emmerde pas les handicapés
Fondatrice Chiante ♥
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 25
Localisation : Dans sa chambre
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 22:14

ON EMMERDE PAS LES HANDICAPÉS !

ft. Tanja
485 mots


- Ah pardon !
- Excuse-là Stany, elle est souvent dans les nuages.
- Si.. Hm.. Si tu as l'impression de trop parler c'est peut-être qu'habituellement tu ne parles pas assez...


Elle se grattait l'arrière de la tête en fouillant du regard la salle dans laquelle nous nous trouvions. Je ne savais pas trop quoi penser de la phrase qu'elle venait de me balancer. J'avais à la fois l'impression qu'elle était à côté de la plaque, puis d'un point de vue différent elle n'avait pas totalement tord. Quand j'étais petitEUH, je parlais pas vraiment. Je préférais me taire, et faire en sorte d'être invisible. Quand on me parlait, j'enfonçais ma tête dans mes épaules dans l'espérance de disparaître. Maintenant que je suis changée, je parle beaucoup plus, beaucoup plus fort et beaucoup plus longtemps. Donc heu, je suppose qu'elle a raison. J'ai pas dû parler assez. Parler c'est cool, on peut faire sortir les mots de notre esprit. M'enfin parfois je devrais apprendre à ne pas répéter les phrases qui dansent dans ma tête. Ça donne des trucs horribles.
Je ne pouvais pas m'empêcher de la juger intérieurement. Elle et son animal de compagnie trop chou. Vous savez, quand quelque chose vous obsède par ce que vous ne connaissez pas, et que ça vous fascine limite. Beh elle et son truc c'était pareille. Je n'avais vraiment JAMAIS vue de sourds parler, et les questions fusèrent dans ma tête. Elle a toujours sue le faire ? Était-elle incapable d'entendre depuis la naissance ? Et son mini chien, il a toujours été aussi mignon ? Peu importe, sa voix me tira de mes pensées.

-On va s'asseoir ?

J'haussais les épaules en me tournant sur moi-même, tentant de regarder si des places étaient libres. Elle m'avait montrée le coin vers la fenêtre -où les gens coulaient à flots, et pas n'importe quels abrutis en plus-. Je souriais, me tordant en deux pour avoir le visage face à elle, en répondant amusée à sa question.


-Bonne idée tiens, mais heu pas vers les nouilles là-bas, on est pas trop trop copains eux et moi. Va savoir pourquoi.

Je rigolais toute seule, sachant bien pourquoi ils ne m'aimaient pas. Beh, c'est pas un endroit énorme vous savez. Les rumeurs vont vites, et quand on apprend qu'une rumeur est vraie... J'vous laisse deviner la réaction qu'ils ont eu quand ils ont appris que j'étais pas totalement une femelle. Donc en effet, on ne s'aime pas.
Je me dirigeais quand même vers des chaises libres, en invitant... Tanja ! En invitant Tanja du regard et avec un de mes plus beaux sourires. Je jetais parfois des petits regards aux enfants d'à côté -oui je sais ce ne sont pas des enfants- en ayant souhaiter que Crawl se ramène. Je me sens mieux quand il est là, mine de rien.


-Et donc heu... Tu es une Alexandrite, c'est ça ? Dis-je en pointant du doigt son badge.

Ornithorynque Sarcastique ♠
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aüma Academy :: L'Academie :: Dortoirs :: Salon Commun-